20-07-08

Pédophilie: Les cd-roms du Roi


Disparitions et abus d'enfants: Le Roi belge

Koning.cd-roms.mailPalais de Bruxelles

A Madame Jacqueline de Croÿ
rue Faider 10
1060 Bruxelles

Le 15 juillet 2008

Réf: R 200503680/RR5

Madame,

Le Roi et la Reine ont bien reçu la lettre que vous leur avez adressée et m'ont chargée de vous répondre.

Il n'est pas possible aux Souverains d'intervenir personnellement dans la question qui vous préoccupe.  Celle-ci relève en effet exclusement des attributions du Pouvoir judiciaire.

En vertu des dispositions constitutionnelles relatives à la séparation des Pouvoirs, une intervention royale ne peut dès lors être prise en considération.

Veuillez agréer, Madame, l'assurance de ma respectueuse considération.

Chantal Cooreman
Chef du Département Requêtes Palais de Bruxelles



- http://www.zoegenot.be/CD-roms-pedocriminels-Onkelinx.html
- http://www.google.be/search?hl=fr&q=Ministre+Onkelinx+Zandvoort&btnG=Recherche+Google&meta=
- http://www.google.fr/search?hl=fr&q=affaire+zandvoort&btnG=Rechercher&meta=
- http://www.google.be/search?hl=fr&q=Gina+Bernaer+Pardaens&btnG=Rechercher&meta=
- http://www.google.be/search?hl=fr&pwst=1&sa=X&oi=spell&resnum=0&ct=result&cd=1&q=Gerrit+Ulrich+Zandvoort&spell=1
- http://www.google.be/search?hl=fr&q=Jacobs+zicot+turnhout&btnG=Rechercher&meta=
- http://www.janettseemann.info/
- http://www.lepeededamocles.info/
- http://www.droitfondamental.eu/

18:40 Gepost door MI5 in Algemeen | Permalink | Commentaren (4) |  Facebook |

Commentaren

Discours royale - Forum Le Soir Il y a un mois que j'ai écrit à la maison royale une lettre conçerne les 7 cédéroms avec les photos de Zandvoort que le Werkgroep Morkhoven avait transmit au Roi et que le Roi avait transmit via Tony Van Parys, en ce temps ministre de la justice, au procureur-général Christine Dekkers de la court d'appel d'anvers. Le conseil supérieur de la justice nous a confirmé ces vols.

J'ai alors écrit par lettre recommandé (avec avis de reception) au ministre de la justice Vandeurzen et au Roi lui-même. J'ai aussi écrit au Jacques van Ypersele, Tony Van Parys et les membres de la commission de la justice du sénat.

Ni van Ypersele, ni le Roi, ni ministre Vandeurzen, ni les membres du sénat ne m'ont répondu.

Je me demande pourquoi le Roi qui m'écrivait en 1996 qu'il voulait vraiment lutter contre les disparitions et les abus d'enfants, se taît et pourquoi il n'en parlait pas dans son discours royale.

----------------------------------------

Cher membre,

Nous avons pris la décision de limiter le nombre de réactions aux articles à trois par heure et par membre. Cette disposition devrait permettre de restreindre les discussions sans fin, les attaques personnelles gratuites ou les messages vides de sens au profit d'un débat privilégiant la qualité à la quantité.

Nous vous invitons à investir cet espace d'expression pour partager votre opinion par rapport à un article. Vous pouvez critiquer les arguments d'autrui, pas les individus.

Si vous souhaitez poursuivre le débat, nous vous suggérons de rejoindre notre espace forums, où vous aurez le loisir de vous insérer dans une discussion ou de lancer un sujet.

Ces forums sont soumis aux règles de conduite de tout débat démocratique. Elles sont reprises dans notre charte d'utilisation que vous avez signée lors de votre inscription. Les modérateurs se réservent le droit de supprimer tous les messages qui s'en écarteraient (injures, insultes, messages à caractère raciste…).

Si vous êtes choqué par le contenu d'une réaction, n'hésitez pas à nous signaler un abus (en cliquant sur le lien "signaler un abus" présent dans chaque message)

Nous vous remercions pour votre fidélité au soir.be.

La rédaction en chef

http://forums.lesoir.be/index.php?act=blocking

Gepost door: Jan Boeykens | 21-07-08

"Vive la Belgique, vive le Roi !"
Ceci est de la calomnie pure, Azoïque !
Les Souverains belges ont oeuvré de manière efficace et spectaculaire pour la protection des enfants. Les allégations de leur éventuelle pédophilie sont pure spéculation qui salissent leurs auteurs. Y compris SAS la Princesse Jacqueline de Croÿ que je salue pourtant avec respect.
Quant aux étrangers, sachez que la majorité de la population belge est très fière de sa famille royale. Si elle n'est pas exempte de défaut comme tout humain, elle sait oeuvrer efficacement pour rassembler les Belges et tenter de leur éviter de plus graves dissentions encore.

En ce jour de fête nationale, je crie "Vive la Belgique, vive le Roi !"

Source:

Gepost door: Jan Boeykens | 21-07-08

Protéger les magistrats responsables: 'Séparation des pouvoirs'
'Séparation des pouvoirs' est devenu le justificatif pour ne plus rien faire.

Si un devoir civique m’oblige à transmettre des cédéroms de photos d'enfants violés et torturés au ministre de la justice, et que dix ans plus tard, ces cédéroms s’avèrent avoir été volés du palais de la justice, j’ai le droit de demander au nouveau ministre de la justice comment une pareille chose a été possible. Je n’ai pas de raison, de me cacher derrière la 'séparation des pouvoirs' pour ne rien faire.

Des magistrats ont fait disparaître des pièces à conviction, de manière à bloquer l'enquête. Pourquoi le ministre de la justice et les conseillers du Roi refusent-ils de me répondre, si ce n’est que pour protéger les magistrats responsables des enquêtes sur ces preuves de crimes ?

Je me pose donc la question de la priorité de ces gens : la protection des enfants où la protection des abuseurs d’enfants ?

Et qu'est ce que je dois penser de la lettre que le Roi me fait écrire en 1996, où il me dit qu'il veut lutter contre les disparitions et les abus d'enfants jusqu'au bout, et 'sans laisser le moindre doute' ?

La 'séparation des pouvoirs' est symbolisée chaque année, le jour de la fête nationale, quand le Cardinal Danneels, de nombreuses personnalités, politiques et autres, se retrouvent à Bruxelles pour le Te Deum.

Gepost door: Werkgroep Morkhoven | 21-07-08

'Rien n'a changé. La réforme, c'est une catastrophe!'
Bruxelles - Dans les mois qui ont suivi l'affaire Dutroux, la justice et la police ont subi un gigantesque bouleversement. Adieu la gendarmerie et les polices communales, bonjour la police fédérale et les polices locales.

Cette réforme devait, en principe, faire que les erreurs du passé ne puissent se reproduire. Mais voilà, entre espoir et réalité, il y a une marge. Un fossé, même! Et comble du comble, alors que ce remaniement avait été consécutif à une affaire de pédophilie, voilà que c'est justement cette matière qui est désormais la moins exploitée.

En cause, la répartition des compétences. La police fédérale ne s' occupe que du tourisme sexuel, des réseaux et du phénomène international.
Quant au reste, c'est du domaine de la police locale. Ces policiers, sans les vexer ou les sous-estimer, sont bien évidemment moins expérimentés que les policiers fédéraux, qui, pour la plupart, traitent cette matière depuis de nombreuses années.

"Les policiers de la locale ont une formation de 13 jours", nous explique un enquêteur fédéral.
Alors, forcément, parfois ça dérape.On passe à côté de victimes, d'auteurs ou même de phénomènes. Exemple, la place Anneessens à Bruxelles, où, selon les informations recueillies, on sait qu'il se passe des drôles de choses en matière de moeurs.
Les cassettes pédophiles y circuleraient aussi facilement que les voitures...

"C'est la locale qui devrait s'en occuper, mais les policiers qui sont déjà eux-mêmes surchargés avec les affaires courantes estiment que c'est de la pédophile organisée et que, donc, c'est pour nous", explique un enquêteur fédéral. Résultat: personne n'y va!
Selon la procédure, le P.-V. rédigé devrait être envoyé au parquet, qui, si besoin est, le redistribuera.
En parlant du parquet, il faut préciser qu'il y a quelques années , il y avait des substituts spécialisés dans les affaires des moeurs. Et maintenant ? La réponse est claire: non, du côté francophone alors que c'est là qu'il y a le plus de dossiers.
Par contre, du côté néerlandophone, il demeure un magistrat spécialisé, pour 30 fois moins de dossiers!
"La réforme, c'est une catastrophe!
S'il devait y avoir une deuxième affaire Dutroux, je ne sais pas comment on ferait. Est-ce que l'on s'en apercevrait seulement ? Dire que toute la réforme est consécutive à l'affaire Dutroux et que c'est ce secteur qui est finalement le plus négligé!"

Pourtant, Glenn Audenaert, le directeur du service judiciaire
d'arrondissement (le SJA) de Bruxelles, donne tous les moyens qu'il peut à son équipe.

"Il faut tout regarder. On ne peut pas risquer de passer à côté d'une victime. Il y a parfois des pervers qui mettent des séquences pédophiles de quelques secondes au milieu d'un dessin animé. Il faut donc être très attentifs", explique un enquêteur de la section.

"Si un policier passe à côté de 2 kilos de cocaïne, ce n'est pas dramatique, mais si on passe à côté d'un pédophile..."
La cellule traite de nombreux dossiers. Trop. En plus, chaque affaire n'est traitée que par un seul policier.
Effectif réduit oblige. "C'est dangereux pour l'objectivité, et surtout pour la charge émotionnelle. Si on part en vacances, le dossier s'arrête!"
Si les hommes sont motivés, ce sont les moyens qui manquent. "Il n'y a toujours pas de banque de données des pédophiles. S'il y a un enlèvement d'une fillette dans un quartier, on sera incapable de dire s'il y a des pédophiles qui habitent dans les environs."
Par rapport aux autres pays européens, la Belgique est donc à la traîne.
"Partout ailleurs, il y a des policiers spécialisés qui traquent
quotidiennement ce fléau sur Internet.
Il y a bien le CCU, mais il est pris par tant d'autres dossiers!"

Et un policier de préciser: "En Belgique, c'est une justice de catastrophe. On déplace les moyens en fonction des événements. Et maintenant, c'est la vague terroriste. Donc, tous les moyens sont attribués à cette matière."

Emmanuelle Praet

(La Dernière Heure - 16 et 17 octobre 2004 - Page 18)

Gepost door: Werkgroep Morkhoven | 27-07-08

De commentaren zijn gesloten.